30 janvier 2015 – PAROLE D'EXPERT

La face cachée du prix Nobel d’économie

CHB01
Christophe BAUMGARTEN
Avocat au Barreau de Bobigny
Ancien membre du Conseil de l’Ordre
Spécialiste en Droit du travail
DEA de Droit privé,

Voici quelques semaines, journalistes, hommes politiques, jusqu’au plus haut sommet de l’état, se sont félicités  de l’attribution du « prix Nobel d’économie » à un français, Jean Tirole, pour « son analyse de la puissance des marchés » et ses recommandations en faveur d’une déréglementation dans les domaines de l’industrie, de la finance et du travail.

C’est ainsi que Jean Tirole, propose une réforme du marché du travail, dont l’une des mesures doit être d’alléger le code du travail et, en particulier, de supprimer les contrats à durée indéterminés.

L’équation s’est faite dans toutes les têtes : prix Nobel d’économie = prix Nobel de mathématiques et  de physique = récompense de scientifiques pour des travaux scientifiques, donc sérieux, voire indiscutables.

Après un tel prix, plus personne n’oserai prétendre que l’écroulement des économies au niveau mondial et l’explosion de la pauvreté seraient la conséquence des politiques mises en œuvre…sur la base de ces mêmes théories.

Pourtant, ceux qui se félicitent de cette nouvelle ignorent, ou feignent d’ignorer, que ce prix « Nobel » a pour véritable nom  « prix de la Banque de Suède en sciences économiques en l’honneur d’Alfred Nobel ».

Ce prix, jamais envisagé par Alfred Nobel, contesté par ses héritiers, n’est qu’une création de la banque de Suède, qui a usurpé le nom du vrai prix Nobel, grâce à un lobbying intense.

Le tour de passe-passe consiste à faire passer une science sociale, l’économie, pour une science exacte ,et de donner au milieu de la finance crédibilité et respectabilité, grâce à un oscar décerné par des banquiers. Un peu comme si Marlboro créait un prix Nobel de la santé.

Les protestation sont nombreuses contre ce qui est qualifié de « supercherie » ( Hazel Henderson, Le monde diplomatique,  février 2005, http://www.monde-diplomatique.fr/2005/02/HENDERSON/11930),

ou encore « d’entreprise de mystification » (Gilles Dostaler Alternatives Economiques n° 238 – juillet 2005 http://www.alternatives-economiques.fr/le—prix-nobel-d-economie—–une-habile-mystification_fr_art_191_21809.html)

 

A lire et à diffuser absolument.

 

27 octobre 2014 PAROLE D'EXPERT

Faire travailler ensemble avocats et experts au service des élus et des salariés

/ TOUT LIRE
24 février 2015 PAROLE D'EXPERT

Regard sur l’économie

/ TOUT LIRE